Kinshasa : fermeture du centre hospitalier Akram/ Limete suite à la mort « d’une femme enceinte et le nouveau-né »

Le Ministre de la santé publique, Dr Roger Kamba, a fermé le centre hospitalier Akram situé dans le quartier Salongo de la commune de Limete en attendant les conclusions de l’enquête sur la mort d’une femme enceinte et le nouveau-né. 

Hugues Mpaka

9 Février 2024 - 16:43
 0
Kinshasa : fermeture du centre hospitalier Akram/ Limete suite à la mort « d’une femme enceinte et le nouveau-né »

La décision du Ministre national de la Santé publique signée depuis le 6 février de l’année en cours, a été rendue publique ce vendredi 9 du même mois. 

« Le Secrétaire Général, I'Inspecteur Général ainsi que les responsables des structures ordinales qui me lisent en copie, sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution de la présente décision », lit-on dans cette correspondance. 

Sur ce même dossier, le directeur de l’hôpital général de Kinshasa (ex - Mama Yemo) et son collègue de la clinique Ngaliema avaient été suspendus de leurs fonctions pour n’avoir pas assuré la prise en charge « gratuite » de l’accouchement d’une femme et du nouveau-né, « faits ayant entraîné la mort » de la femme et du bébé.

Hugues Mpaka Journaliste, rédacteur et reporter au sein de la rédaction de la UNE.CD ; Community Manager, présentateur d'émissions et journaux radiophoniques et télévisuelle, passionné des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication (NTIC) ; licencié en Sciences de l'Information, département de multimédia de l'Institut Facultaire des Sciences de l'Information et de la Communication (IFASIC).